28 janvier 2006

Mon avis.

J'ai découvert cet animé totalement au hasard, comme quoi le hasard fait très bien les choses parfois. J'ai à l'époque regardé le premier épisode sans savoir ce que c'était exactement comme animé, moralité paf ! séduit immédiatement; j'attendais ensuite impatiemment chaque épisode (il en sortait 1 par semaine) jusqu'a la fin où, pas encore rassasié et en attente des dvd, je me suis abreuvé des OST de nombreuses heures et encore aujourd'hui.

Pour moi nous tenons là un animé cultissime et de loin; je suis personellement un grand fan de ce roman de Dumas qui reste mon roman préféré à l'heure actuelle, et cette libre interprétation est génialissime à mon goût. Je trouve bien plus plaisant le choix de 24 épisodes plutôt que 13, ce qui laisse le temps de bien poser l'intrigue et de voir les effets à retardement ce qui aurait moins été possible avec 13 épisodes, cette histoire c'est celle d'une vengeance longue et minutée et il fut savoir apprécier qu'elle avance à pas de loup bien que sure d'elle.

SPOILER SUR L'ANIME/ROMAN

D'abord le point le plus important, tout est centré ici sur le naïf personnage qu'est Albert, avec qui l'on découvre les visages de chacun des personnages qu'il a à ses côtés. Il faut savoir qu'Albert est un personnage très secondaire dans l'oeuvre de Dumas, et "Gankutsuou" choisi de centrer la trame sur lui, plutôt original. Normalement, son père se suicide dans son bureau, puis Mercedes part avec Albert dans d'autres contrés, la famille ayant perdu son honneur suite aux révélation faites.
Le Comte fini par se marier avec Haydée et ne meurs pas (il existe d'ailleurs des suites littéraires, peu interressantes à mon goût).

Ici on choisit un Comte machiavélique jusqu'au bout, qui termine là où se termine son oeuvre, jamais il n'aura excusé, ne vivait en zombie que pour mettre un terme a sa vengeance et n'existe plus une fois celle-ci terminée. (D'ailleurs il est possèdé par un esprit qui sert sa vengeance et ne trouve plus cette force vitale une fois la vengeance terminée). Il est clair que toute cette histoire de Gankutsuou est originale et absente du livre qui ne contient RIEN de fantastique. Pas de combats en armures donc puisqu'exit Albert dans l'oeuvre originale. (Personnellement j'ai toujours su que c'était Franz dans l'armure, et c'est le moment le plus tragique de l'animé, j'en reste marqué à jamais).


Finalement de l'oeuvre originale il en reste l'époque bien que transposée dans un futur néo-conservateur, les noms génialement conservés en français, et les ficelles principales de la vengeance (la manipulation menant Dantes en prison, les gens à mettre devant le fait accompli). A côté de ça, l'investiture finale est invention, par contre la réunion en maison d'adultère avec le coffre et l'histoire du bébé est une pièce maitresse du roman, c'est là que l'on commence à percevoir le déroulement de la vengeance.

Je conseille vivement de lire le roman, on en ressort que fortément touché.

SPOILER
Je ne me rappelle pas mais il me semble qu'Albert est plus jeune dans le livre, assez inconscient et encore plus à côté des évènements. Pour l'ajout du côté fantastique à travers Gankutsuou, je trouve que cela accentue le côté vengeresque, en effet ici Dantes n'est plus et a voué le reste de sa (sur)vie à la vengence, il a comme vendu son âme pour saisir une chance de mettre son plan à execution, l'esprit lui en donne les moyens, il est tel un zombie sur-intellectuel. D'un autre côté cela réduit l'esprit de Dantes lui même, je m'explique: dans le roman Dantes devient la vengence incarnée mais reste (diaboliquement je l'accorde) humain, il est d'une perfidie et d'une ruse aiguisée, et si tout se passe comme sur des roulettes si je puis m'exprimer ainsi, on a toujours à la lecture du livre cet infime doute qu'il va faillir ou connaitre un élément a son machiavelique plan qui va le perturber, même si finalement il maitrise la totale. Je trouve au contraire que si le côté fantastique permet d'accentuer la déchéance de l'homme et ce pacte spirituel renforcer l'image d'un homme se vendant pour une volonté vengeresque, il réduit ce doute que l'on pouvait ressentir, on à l'impression que rien ne pourra échapper au Comte dominé par l'esprit, l'esprit étant supérieur aux opposants du Comte et sans failles car sans peur.

Le livre nous montre un homme qui a comme vendu son âme au diable et se voue à sa vengence, l'animé nous montre un homme qui a vendu son âme à un esprit qui lui donne la force de l'éxecuter en échange de quoi il le prendra une fois terminé. Deux visions différentes du sentiment qui anime Dantes, la première où maître de ses propres actes et choix il saura sortir triomphalement et vivant pour une nouvelle vie de bonheur avec Haydée, la seconde où il est porté pour ses actes et qui ne mênent qu'a un triomphe suivi d'une fatalité évidente.


Personnellement je ne suis pas ici, même en grand fan de l'oeuvre de Dumas un fervend défenseur du support original à l'esprit fermé et borné: j'apprécie justement les 2 oeuvres tout autant, j'ai même mis plus de plaisir et de loin à regarder le spectacle de l'animé que les diverses adaptations scriptée au cinéma où à la télévision qui ont pu nous être servie (quel atroce spectacle de voir un Depardieu camper un Dantes, bien que j'apprécie l'acteur...).

J'ajouterai pour finir que si le fantastique sert au premier abord a renforcer l'idée que Dantes signe un pacte pour avoir la force d'executer sa volonté, il va aussi de paire avec l'époque néo-19ème.

Pour finir, mon seul grand regret est que l'animé se concentre en majeure partie sur la seconde moitié du livre (plus précisément à partir de la seconde moitié du premier tome jusqu'à la fin du second): à savoir la vengeance parisienne (quoi qu'original pour une fois de commencer ici, après tout je suppose que beaucoup de gens qui regarderont Gankutsuou n'auront pas lu le livre et tant mieux si ils decouvrent ainsi les grandes lignes d'une des plus fabuleuses histoire jamais écrite et que ça peut leur donner envie de faire connaitre l'animé ou lire le livre), et n'exploite que peu la première partie sur la conspiration qui le pousse aux abîmes (le livre commençant par l'arrivée de Dantes à Marseille en bateau et entrant assez rapidement dans le vif du sujet), l'incarcération et l'évasion (Dantes et l'Abbé Faria, le fameux trésor, puis Dantes s'évadant du "Chateau d'If" sorte d'Alcatraz français, et prépare sa vengeance).

Pour le Comte il est vrai que suivre sa vengeance à travers les yeux d'Albert le rend plus "méchant" à nos yeux, accentué encore plus par son aspect inhumain, tel un vampire classieux et aristocrate (à noter que Dumas fait de Dantès une sorte de vampire aux yeux de certain personnages qui le trouvent lugubre, pâle). Interressant pour qui a lu le livre et ne peut s'empecher de ne pas detester le Comte, renforcé dans l'animé aux premières images de Dantès qui nous font repenser notre vision des choses fatalement. C'est un homme torturé, on le plaint et le supporte dans le livre même si les dommages collatéraux font très mal, et on a du mal a l'aimer dans l'animé sauf tardivement quand on comprend qu'il tirera sa révérence à la fin de sa vengeance et marquera moins les personnages secondaires à son plan. Un doux contraste donc, un Comte qu'on apprécie mais aux effets ravageurs dans le livre, un Comte que l'on a du mal a suivre au depart mais dont les effets seront beaucoup plus centrés.

SPOILER (sauf la mort épisode 18 évidemment) dans l'animé.

Pour moi "Gankutsuou" est la dernière grosse surprise et claque que j'ai connu, mon prochain achat certain DVD d'un animé, et dire que c'est ma simple curiosité envers ce titre bizarre qui m'a fait me procurer le premier épisode sans savoir ce que c'était, et quand j'ai vu les noms ...il fallait me voir trépigner devant mon écran en attendant chaque semaine un nouvel épisode.

Posté par Moogly25 à 17:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon avis.

    Le Comte de Monte Christo

    J'ai eu le grand plaisir de voir l'animé dans sa quasi-totalité (il me manque encore 4 épisodes pour finir la série).
    Je tenais à souligner qu'effectivement cet animé est de grande qualité.
    Je suis moi même un grand amateur du roman de Dumas et c'est avec beaucoup de réticence que j'ai commencé cet animé.
    Et pourtant il est fabuleusement adapté. Bien des films n'ont pas su rendre le noirceur du comte ainsi que l'ambience dans laquelle avance le héros. Il est pourtant à noter que le projection dans le futur loin de se séparer du roman, souligne ce qui se perd dans l'adaptation, la rendant ainsi bien plus fidèle que ce que l'on a déjà pu voir comme adaptation.

    De plus le côté graphique et l'animation le rend vraiment unique dans son genre.
    Un animé à dévorer.

    Yué

    Posté par Yué, 08 juin 2006 à 16:18 | | Répondre
  • Monte Christo en force !

    Ouais Vou av bien raison. Personnellement j'ai apprécié les 2 supports bien que forts différents ! Une histoire toujours aussi géniale, un graphisme à couper le souffle et une musique qui reste dans la tête des jours d'affilé, que demander de plus ?

    Posté par Kriss, 20 avril 2007 à 21:56 | | Répondre
Nouveau commentaire